Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

El cubo

El Cubo de la Tierra del Vino

N'allez pas imaginer qu'avec un nom comme cela , nous nous sommes arrêtés dans un cubi de vin.
Pour Cubo, j'ai cherché à comprendre, sans succès . Pour la Tierra del Vino, ce fut une région productrice de vin jusqu'à ce que le phylloxéra réduise la production à néant . Et aucun autre cépage ne remplaça l'ancien.

Pour la première fois depuis notre départ , il plut . Durant la nuit.
J'avais cherché les prévisions météo et cette averse était prévue dans la journée .
Comme le vent souffle toujours avec vigueur, pluie ou pas pluie les températures ressenties restent fraîches et nous enfilons une bonne partie de notre garde robe, au moins pour la matinée .
Quand nous sommes arrivés, cette impression de froid perdure , car cette fois alors ce sont les calories qui nous manquent.
Dans ce petit village , nous étions soucieux de ne pas trouver une chambre. Trouver un lit , cela se trouve toujours, car les refuges ont toujours des dortoirs, mais nous avons un peu passé l'âge des dortoirs.
Mais pas de problème ,nous en trouvâmes une.
Après c'est le rituel, douche ,récupération, puis petit tour en "ville", bière. Rencontre avec d'autres pèlerins, échange cordial de banalités .
Un aimable habitant nous propose de visiter l'église du village, nous le suivons. Il nous offre d'ajouter un coup de tampon sur nos credenciales . Je reviens les chercher au gîte
Le maître et la maîtresse de maison , offrent à qui veut, de pouvoir dîner chez eux.avec en plus le choix des mets. Nous avons bien sûr accepté.
C'est donc une table très diverse qui nous a réuni avec une australienne , parlant parfaitement l'espagnol , un basque espagnol, une espagnol vivant à Toulouse et nous deux. Nos hôtes assurant le service et nous racontant les petits arrangements de leur vie. Ils avaient eu aussi la bonne idée de mettre un feu de bois dans la cheminée, et franchement ce n'était pas un geste superflu .
Bonne chère , vin du pays et camomille à l'alambic firent un dîner animé.
Pierre

Commentaires

  • Alors vous vous trouvez donc entre Salamanque et Zamora ( peut-être la prochaine étape?) J'ai situé rapidement ce petit village et ai pu voir une photo de l'église ainsi que de la croix avec la coquille ! Etiez-vous chez Mercédès et F ? Le prénom du monsieur n'étant pas indiqué et je n'ai guère d'imagination ce soir. Une bière et celà repart : nous c'était sur le port de St Cast cet après-midi avec une t° de 16° et encore un petit vent frais , frais. Toutes ces rencontres agrément avec bonheur et le partage rend meilleur , tolérant .. A méditer , peut-être? Comme vous pouvez le constater, je deviens un peu plus rapide pour trouver votre lieu de villégiature, de ripailles et de beuveries. Camomille à l'alambic, j'aimerais bien connaître la recette; je compte sur toi, Evelyne. Je vous abandonne au dur souci de savoir quoi porter pour demain. Je vais finir par croire que vous ne faîtes que d'assister à des cocktails. Bises à vous deux

Écrire un commentaire

Optionnel