Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le lac Song Kul

Le lac Song-Kul

Aujourd’hui une belle journée de randonnée s’offre à nous. Car pour aller au lac Song-Kul, nous devons franchir le col de Jalgyz-Karagai (3200 mètres).

Nous ne partons pas trop tôt pour ne pas être confrontés à la fraîcheur de l’altitude. Nous avions déjà marché depuis un bon quart d’heure lorsque nous retrouvons les trois jeunes britanniques rencontrés hier en fin d’après midi.
Nous nous saluons et l’un d’eux me dit que c’est un peu difficile.
Mais un petit match franco- britannique n’était pas pour me déplaire, mais comme entre Obelix et les romains, il n’y a pas eu de match. Dommage.

Nous avons 900 mètres de dénivelé à gravir et si au début la fréquentation était plutôt celle des troupeaux qui eux aussi vont au lac Song-Kul.
Nous en avions vu passer plusieurs ce matin pendant le petit déjeuner et quarante minutes après notre départ nous avions rattrapé les bovins les plus lymphatiques.
Mais progressivement ce sont les cavaliers/ touristes qui nous rattrapent.
Les chevaux doivent tenir compte de l’altitude et de la pente.
Mais également les cavaliers très amateurs qui doivent avoir les muscles endoloris et une pause est bienvenue pour tout le monde.
Ce qui fait que nous les dépassons à notre tour.
Elvira semble avoir besoin de souffler, mais dans les 2800/2900, les arrêts sont très frais et nous poursuivons avec son assistant.
Nous croisons les premières plaques de neige et le vent du col commence à se faire sentir.
Les différents groupes de cavaliers nous dépassent définitivement et nous arrivons au sommet quelques minutes après eux. Elvira nous a rattrapé.
Nous sommes au col , 3200 m , il nous aura fallu 2 heures pour y arriver.

Le lac est maintenant devant nous , dans un décor somptueux, sachant que sur la rive opposée les montagnes bien enneigées culminent à 3850 m.

Nous entamons notre descente, modeste puisque nous ne sommes que 200 mètres au dessus du niveau du lac.
Le temps est splendide, seuls quelques nuages blancs ponctuent le décor , en faisant contrepoint au vert des prairies sans fin et au bleu glacial du lac.

Arès une demi-heure, nous faisons une pause pour un pique-nique sous le soleil. Nous reprenons la route à 13 h , nous arrivions au camp de yourtes.
Les rives du lac sont une attraction de cette partie du Kirghizistan et cela suscite une fréquentation ( modérée) de touristes et les agences en font un must de leurs programmes.
Donc ici une quinzaine de yourtes réparties en trois groupes, sans que cette activité ne dénature le caractère pastoral de la vie de nos hôtes .
Nous avons déjà assisté à la traite des juments, car le cheval reste le compagnon inséparable du kirghize.
Mais derrière notre yourte , on peut entendre les meuglements des bovins venus passer l’été ici.
Bien que nous soyons assez loin de tout, ces éleveurs disposent maintenant de pistes nombreuses. En effet les soviétiques ont construit une grand partie de ces pistes car le Kirghizistan leur fournissait viandes et lait en quantité. Et donc pour faciliter cela , ils tracèrent ces pistes qui aujourd’hui sont toujours très utiles pour l’enlèvement du lait. Et pour améliorer la vie des bergers , ils leurs avaient alloué des roulottes que l’Etat déplaçait à la demande. Mais cela coûtait très cher. Donc aujourd’hui plus personne ne déplace plus ces roulottes et elles restent où le dernier mouvement les a laissées.
Pendant que j’écris arrive l’orage de la fin de l’après midi et il ne fait pas bien chaud.

Commentaires

  • vous pourrez comparer les montagnes andines et les montagnes kirghizes. Moi, je reste en plaine et avec des températures estivales

  • Bonjour les amis ! Ce matin avant de partir pour le rituel café , j'ai regardé votre blog mais rien n'y apparaissait. Comme vous êtes affutés , je rentre à l'instant de notre repaire. N'ayant pas vraiment votre parcours , je n'ai guère trouvé de photos ni de forums . Je vais m'enquérir de chercher ces photos du lac et vous situez , si j'ose dire, sur la carte . En effet ces paysages sont magnifiques ; on montre même un "village " de yourtes ; y avez-vous dormi? Je continue ma lecture car j'ai dut travail vu les posts de Peter. Captez-vous avec votre téléphone pour recevoir des courriels? Mon intention était de vous en envoyer un . Soleil ce vendredi avec petite fraîcheur . A toute à l'heure , bises . Georgia

Écrire un commentaire

Optionnel