Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Kalutara

Kalutara

Ce matin, notre chauffeur était parfaitement au rendez vous que nous étions fixé.
Nous reprîmes donc notre route vers le nord , en suivant la côte.
Après avoir salué une dernière fois les remparts de Galle , nous sommes de nouveau rentrés dans un zone durement éprouvée par le tsunami .
Nous nous arrêtons à la hauteur d’un bouddha qui semblait assez récent.
En effet , il a été construit il y a peu d’années par les japonais en souvenir des nombreuses victimes nippones. Ce bouddha est la réplique du celui de Banhian, en Afghanistan, et détruit par les talibans. Il culmine à 18,5 m et illustre la taille de la seconde vague du tsunami. Les morts ici se comptèrent par dizaines de milliers. Elle pénétra sur une profondeur de deux kilomètres à l’intérieur des terres. Un petit musée composé essentiellement de photos , montre des scènes particulièrement douloureuses de victimes du désastre.
Cette côte est très basse et n’a rien à opposer à la vague.
Nous reprenons la route et nous voyons beaucoup de bâtiments dévastés qui sont restés en l’état .

Nous arrivons sur la rivière de Bentota. Avant de se jeter dans la mer, cette rivière s’élargit considérablement et abrite une mangrove très favorable à la faune ,oiseaux, reptiles et petits crustacés pêchés au lamparo dans les pêcheries en bambous. Plusieurs petites entreprises exploitent le filon du promène - touristes , mais celle choisie par notre chauffeur est dirigée par un amiral d’opérette du meilleur effet , tout de blanc vêtu, de la casquette jusqu’aux chaussures. Par ailleurs l’homme est doté d’une paire de bâchantes des plus fascinantes. Cette excursion nous a néanmoins permis de voir un beau varan malais , animal semi aquatique perché sur une branche au dessus de nous, de visiter sur une île , une exploitation de canneliers (arbrisseaux dont est tiré la cannelle ) enfin Evelyne a choisi de se faire grignoter les pieds par des poissons affamés .

Dernier arrêt dans les locaux d’une association fondée pour venir en aide aux tortues marines dont l’existence est très menacée .
Ici, on dispose d’une sorte de couveuse avec étiquetage des œufs et des aquariums où l’on peut voir les juvéniles se débattre avant une mise à l’eau sécurisée
Nous ne sommes plus qu’à une quarantaine de kilomètres de Colombo et nous ne souhaitons pas y rester trop longtemps, celle ci n’étant pas dotée d’un charme particulier. En revanche on peut être sur d’y étouffer et il sera bien temps d’y arriver.
Nous discutons avec notre chauffeur de l’intérêt de Kalutara. Comme c’est notre choix , il le trouve très bon. Nous avions fait hier une recherche dans le guide du Routard et jeter notre dévolu sur l’hôtel de Lily.
C’est un petit établissement familial de six chambres, mais il semble que pour aujourd’hui , du moins, nous soyons les seuls clients.
Une fois sur place, nous profitons de la disponibilité de notre chauffeur pour réserver nos prochains hébergements .
La soirée se termine sur une belle averse des tropiques.

Pierre

Commentaires

  • I'm coming back! Mais je ne sais pas pour combien de temps? J'ai trouvé des solutions mais ce dimanche , il (mon écran? mon ordi?) fonctionne : je ne sais par quel "miracle"! Peter , aurais-tu invoqué certains dieux de là-bas? Un drôle de ressenti certainement lorsque vous avez vu des "vestiges" du tsunami! Evelyne, tu me raconteras les effets bénéfiques de ces petits poissons affamés de peaux mortes: il semblerait que celà fait un bien fou! Merci , Peter , de me donner le nom de votre hôtel mais deux possibilités me sont offertes sur mon site préféré: Lily village en bord de mer ou Water lily hôtel! Nous en reparlerons. Evelyne , j'espère que tu n'as pas succombé aux charmes de l'uniforme. Nous avons aussi des averses , voire des giboulées mais la t° ne suit pas après leurs arrêts. Le marché n'est guère animé: vote marchand de fruits est même absent ! J'essaie de rattraper mon retard! Je file à l'étape suivante! Bises dominicales mais sans eau bénite! Georgia

Écrire un commentaire

Optionnel