Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Negombo 2

Negombo 2

Tout à une fin et c’est le dernier jour en terre Sri Lankaise, demain étant celui du voyage de retour.
Dès huit heures , nous nous rendions ,par la plage ,au marché de Negombo .
Il s’étire le long de celle ci, et c’est toujours un plaisir de voir ces produits frais et souvent aux riches couleurs , proposés aux chalands qui passent.
Nous voyons un fruit dont on ne saurait dire si c’est un citron rond ou peut être une orange verte. Devant notre questionnement, le vendeur, nous faire couler un filet du jus du fruit dans la main . Il s’avère que c’est bien une orange. Espérant que nous serions peut être acquéreur, il trace sur le sol le chiffre quinze (roupies) . Il accepte de se faire prendre en photo devant son étal et Evelyne, lui donne un billet pour son attitude très ouverte.
Dans le prolongement de ce marché aux fruits et légumes , se trouve une grande zone dédiée au poisson.
Tout d’abord nous passâmes par une première partie où l’on fait sécher le poisson en l’étendant sur des nattes en coco. Il y a là, pas loin de l’étendu d’un demi terrain de football. Toutes sortes de poissons y sèchent , et plusieurs degrés de dessiccation cohabitent. Des gens sont chargés de retourner les poissons au bout d’un certain temps. Cela dégage un certain parfum.
Sur le côté de ce terre-plein,le poisson est apporté entier et des trancheurs éviscèrent celui avant l’étape du séchage .
De l’autre côté se trouve un marché du poisson frais où des dizaines d’étals proposent aux clients le poisson de la nuit.

Trois sortes de pêcheurs travaillent ici. Ceux qui jettent leurs filets à un jet de pierre de la côte puis tirent à la force des bras , la nasse vers la plage.
D’autres se sont dotés de barques équipées de moteur hors bord.
Et enfin ,les derniers qui disposent d’embarcations sensiblement plus importantes, dix à douze mètres de long , stationnées dans l’embouchure de la rivière , sont en capacité d’approvisionner le marché en pièces les plus grosses.

Nous repartons vers notre hôtel par la plage. A 11 h ,le sable est si brûlant , que nous nous abritons sous des palmiers accueillants.
Evelyne a fini par céder à la tentation d’acheter un petit catamaran miniature à un vendeur de plage ambulant. Dans quel état arrivera t il à Saint Malo?

Dans une heure ou deux, il va falloir faire les sacs et cela ne sera pas une mince affaire , il faut mettre sur le dessus du sac ce dont nous aurons besoin dès la sortie de l’avion à Roissy.
Nous ressortons pour dîner. Une église est sur notre chemin et cette St Valentin remplit le chœur mais aussi dans une large mesure les larges espaces engazonnés qui entoure l’édifice . Des hauts parleurs diffusent jusque dans la rue les paroles du prêtre . Il semble qu’ici , sans être négligé , l’aspect commercial cède un peu la place à un rassemblement de la communauté.

Nous espérons vous avoir distrait pendant ces trois semaines et souhaitons vous retrouver prochainement sur ce blog

Pierre & Evelyne

Commentaires

  • Question d'importance : Le catamaran est-il arrivé entier ?? Bon retour à tous les 2. Bisous

  • Bonsoir les amis!
    Là , je n'étais à la gare pour prendre le train mais je vous ai manqués.... Le service VSL a fonctionné... d'où mon manque de rigueur pour terminer avec vous. Bon retour à vous deux pleins d'énergie!! Il va vous en falloir........Se remettre au temps malouin.....Ici pas besoin de palmiers pour s'abriter du soleil... bien que nous ayons des palmiers chez nous aussi mais abrités par les remparts.... Couvrez-vous bien et nous vous attendons de pied ferme. Que de choses à raconter : vous aussi car on ne peut tout écrire.. Je vous embrasse et très contente de vous revoir !

Écrire un commentaire

Optionnel